Signature des projets Quartiers d’Avenir 2016

Mardi 12 juillet, à l’Alliance Française de Bangui, l’ambassadeur de France Charles Malinas et le maire de Bangui Emile Gros-Nakombo ont reçu les lauréats de « Quartiers d’Avenir 2016 ».

JPEG
JPEG

L’ambassadeur de France a procédé avec ceux-ci à la signature des conventions de subvention et a ainsi lancé les 21 projets retenus pour un total de don de 90 millions de Francs CFA (135.000 €).

Les projets retenus l’ont d’abord été pour leur rigueur et leurs capacités d’action. En présence des maires des arrondissements et du représentant du ministère des affaires sociales, les associations ont pu présenter leurs idées et leurs ambitions pour contribuer à la reconstruction de leur pays.
On a pu observer une prédominance des thématiques liées au développement économique, à l’éducation et à la formation professionnelle, ainsi qu’à la citoyenneté et la jeunesse. Autant de signes révélateurs sur la capacité de ces associations à s’adapter aux nouvelles attentes et aux besoins des populations.

Chacun de ces 21 projets s’inscrit dans l’esprit de « Quartiers d’Avenir », en légitimant, au sein des quartiers affectés par les affrontements passés, les dynamiques et initiatives locales, parfois ignorées par des projets d’urgence à l’impact sur le développement par nature limité. Ils permettent par ailleurs de cibler et toucher directement un nombre important de personnes avec des financements relativement modestes.

JPEG

L’Ambassade de France connait bien certaines de ces associations, pour avoir déjà travaillé avec à travers la première initiative de Quartiers d’Avenir en 2015. Depuis cette première aide, ces associations sont montées en puissance et ont réussi à conclure des partenariats avec d’importants partenaires internationaux comme la MINUSCA, l’UNICEF, l’OIM… En faisant le choix de renouveler cette aide en 2016, l’Ambassade a souhaité donner l’opportunité à ces associations de passer un cap, à une échelle toujours locale mais avec une portée d’action plus étendue.
JPEG

La cérémonie a également été l’occasion de présenter au grand public le partenariat Franco-Australien, l’Ambassade d’Australie (en résidence à Addis Abeba) et l’ambassade de France en RCA ayant convenu de monter des coopérations communes dans l’aide au développement à la Société Civile. Ce partenariat, qui représente une initiative encore inédite en Centrafrique, est une belle occasion de convaincre les bailleurs internationaux de s’intéresser à ces associations encore jeunes, qui ne demandent qu’à agir et à grandir, et qui sont en train de former une nouvelle génération d’acteurs, qui seront amenés à prendre, peu à peu, le relais de l’aide humanitaire internationale.

JPEG
JPEG

Dernière modification : 16/07/2016

Haut de page