L’AFD et la Croix-Rouge française soutiennent l’accès aux soins à Bangui

Face à une crise sécuritaire et humanitaire sans précédent, l’Agence Française de Développement (AFD) débloque un fonds de 1,5 millions d’euros pour soutenir les structures de santé les plus affectées par les violences, situées à Bangui et sa périphérie.

Ce fonds, géré sur le terrain par la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge centrafricaine, va permettre, pendant une première phase de 12 mois, de relancer les services de santé à travers l’appui au personnel de santé, la fourniture de médicaments, l’achat de consommables et de matériel médical.

Le fonds va aussi permettre la réalisation de travaux de réhabilitation des bâtiments affectés par les violences. Enfin, pour faire face aux traumatismes et répondre aux enjeux de réconciliation et de cohésion sociale, une offre de prise en charge psycho-sociale sera proposée. Dans la période de transition actuelle, une première mesure de gratuité des soins vient d’être adoptée afin de garantir un accès pour tous.

Ce projet va permettre de soutenir près d’un quart de la population de la ville de Bangui.

« L’enjeu est double pour l’AFD à travers le financement de ce projet : premièrement apporter une réponse concrète aux populations de Bangui frappée par la crise ; et deuxièmement marquer, en concertation avec les autorités, la relance des services publics de santé », précise Nicolas Le Guen, chef de projet au sein de la division santé de l’AFD.

Dernière modification : 08/08/2014

Haut de page