Mission de l’ambassadrice pour les droits de l’Homme en RCA

L’ambassadrice, Patrizianna Sparacino-Thiellay, a effectué une mission en République Centrafricaine du 17 au 21 mars dans le cadre des actions engagées par la France au soutien des droits de l’Homme.

JPEG

Elle s’est entretenue à cette occasion avec différents acteurs institutionnels notamment le ministre de la Justice, Aristide Sokambi, et des membres de la Cour Constitutionnelle et du Conseil national de Transition notamment dans le contexte d’examen du projet de loi visant à créer une Cour pénale spéciale.

Elle a effectué plusieurs missions de terrain dans les arrondissements de Bangui particulièrement touchés lors du conflit notamment au Km5. Elle a rencontré des ONG et des représentants associatifs mobilisés sur les problématique de violences faites aux femmes, d’enfants soldats, d’accès à l’éducation et à la santé comme le Centre d’écoute des Femmes du quartier Malimaka et le Centre Mère et Enfant dans le quartier de Fatima qui bénéficient d’un soutien technique et financier de la France.

L’ambassadrice a pu faire un point général avec des représentants de la MINUSCA, des agences des Nations Unies présentes en RCA et de la délégation de l’Union européenne sur les actions de coopération en cours et à venir en matière de promotion des droits de l’Homme dans le processus de transition politique et de reconstruction des institutions et des structures publiques centrafricaines.

Cette mission a pu confirmer l’engagement de la France au soutien de ce processus et contribuer à la poursuite de la mobilisation de la Communauté internationale et des bailleurs au soutien de la République centrafricaine. Elle a permis de rappeler par ailleurs nos priorités et en particulier la nécessaire participation des femmes et de la prise en compte des droits des femmes dans le processus de transition et de reconstruction à l’œuvre en RCA.

JPEG

Dernière modification : 30/12/2016

Haut de page