Fin de l’opération militaire Sangaris

JPEG

Lancée en décembre 2013, sous mandat de l’ONU, l’opération Sangaris a rempli ses trois objectifs : faire cesser les violences de masse qui secouait le pays en plein chaos, accompagner la montée des forces internationales onusiennes et européennes, et permettre la tenue d’élections démocratiques et apaisées.
Elle passe désormais le relai à la Minusca et à la mission EUTM-RCA de formation de l’armée nationale centrafricaine.

Le retrait de Sangaris sera compensé par une présence militaire française renforcée au sein de la Minusca (déploiement dans quelques semaines d’une unité de drones tactiques SDTI) comme de la mission EUTM-RCA. De nombreux matériels militaires de la force Sangaris ont été offerts hier à l’armée nationale centrafricaine.

La France poursuit également son soutien politique aux autorités centrafricaine et continuera de plaider pour la RCA auprès de toutes les instances internationales. L’aide de la France prendra désormais la forme d’une approche globale, avec un effort particulier pour l’accompagnement des processus de désarmement DDRR, de réforme de la sécurité RSS et de la réconciliation nationale, ainsi que sur les aspects de développement et de reconstruction des services de base. A cet égard, elle jouera un rôle majeur pour la Conférence des donateurs pour la RCA prévue le 17 novembre 2016 à Bruxelles.

L’ambassade de France à Bangui témoigne sa plus grande reconnaissance à tous les militaires français qui se sont succédé au sein de cette opération, dans des conditions de travail difficiles et exigeantes, toujours avec honneur et abnégation. Ils ont permis de sauver beaucoup de vies, au mépris parfois de la leur.
Bravo et Merci !!

PNG

Dernière modification : 30/12/2016

Haut de page